Faites du travail

… qu’ils disaient, c’est la santé, qu’ils disaient.

Anse de Pen Hat

Anse de Pen Hat

Santé ou pas, faut bien s’y mettre à un moment où à un autre. Et en parlant de santé, il serait grand temps que je me remettre sérieusement à faire du sport, je commence à empâter, comme la dernière randonnée à Crozon me l’a montré. Forcément, quand on a rien glandé depuis la Toussain (et encore, je suis gentil, ça serait plutôt depuis le mois d’août…), les falaises ça calme les ardeurs. Si la météo est valable, je vais sérieusement envisager de ressortir le vélo pour aller à la fac. Bon, j’ai encore la séance hebdomadaire de course d’orientation, mais la prochaine séance sera la dernière… une évaluation en binôme, normalement, qui complètera l’évaluation de jeudi dernier, en solo. Apparemment je ne me suis pas si mal débrouillé que ça, j’ai trouvé toutes les balises sauf 2, bêtement d’ailleurs.

L’inconvénient des bois qui sont entretenus, c’est qu’ils sont… entretenus, hé oui. Je me suis donc retrouvé après la balise n°6, perdu au milieu d’une clairière jonchée de branchages coupés, avec des ornières de tracteurs partout autour de moi et pas la moindre idée d’où je me trouvais précisément, hormis que cela se situait dans un espace d’un poil plus de 6 hectares… râpé pour trouver la première balise. Et là où cela devient marrant, c’est qu’à partir de cette balise, je devais trouver la suivante à l’azimut, haha… Enfin bon, après quelques tours en rond par la suite et un pourrissage de chaussures dans un ruisseau, je suis quand même arrivé dans les temps, c’est l’essentiel.

Anse de Pen Hat, vue de plus haut

Anse de Pen Hat, vue de plus haut

Plus d’une semaine sans message sur ce blog, j’ai perdu la main dites donc ! Bon, la belle coupure d’internet de mardi et mercredi n’y est pas étrangère c’est sur. À ce moment-là j’aurais eu des choses à raconter, mais comme je suis quelqu’un qui aime la simplicité, avec mon histoire de plusieurs sites sur une même installation de WordPressVoir le papier ici : [url]http://www.caercam.org/2010/01/10/sous-les-cocotiers/[/url], je n’ai pas d’accès direct à ce blog quand je n’ai plus internet… pratique. Enfin, c’était surtout très peu pratique pour bosser le projet de génie logiciel, puisque l’interface comme le wiki était donc inaccessible… Tout est revenu dans l’ordre mercredi midi, mais du coup j’avais trop de trucs à rattraper pour poster ici. Bref, donc, tout va bien. Et je ne sais plus ce que je voulais dire ensuite…

Peut-être que j’ai (encore) récupéré une basse, déjà. J’ai deux ou trois trucs à enregistrer, et comme au mariage de Guillaume et Anna apparemment ça sera moi qui ferait bassiste, va falloir s’entrainer un brin si on veut suivre un peu. C’est sympa comme instrument, même si je préfère quand même la guitare ; en tout cas ça va me permettre d’enregistrer la ligne de basse de Why Go de Pearl Jam, c’est la dernière piste qui me manque pour boucler mon premier enregistrement complet (bon, la batterie c’est fait avec HydrogenJ’en ai déjà parlé : [url]http://www.caercam.org/tag/Hydrogen/[/url], mais quand même)… je le posterais peut-être ici, si vous êtes sages.

[refs]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*