L’homme qui n’était pas sur facebook

… hé oui, ou plutôt hé non, je n’ai pas de compte facebook, et de temps à autres je me heurte encore des réactions allant de l’étonnement à l’ahurissement. «Comment, t’as pas de Facebook ? mais comment tu fais pour communiquer à tes amis tes dernières photos de soirée ??» Réflexion sur un choix à contre-courant.

Books are something...

Books are something...

Je ne vais par ressortir le laïus classique des «anti-facebook», pillage de la vie privée, réutilisation d’informations personnelles à des fins publicitaires, cession des droits sur les médias uploadés, notions éthérées des relations… rien n’est faux, mais au fond ce n’est pas ça qui me pose problème. C’est déjà le cas sur beaucoup de sites/services sur le net ; après tout, je pourrais difficilement cracher sur Facebook pour le parsingMinute culture : [url]http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9composition_analytique[/url] de mon profil alors que j’ai plusieurs comptes Gmail ou que je ne prend pas la peine de restreindre l’accès à ce blog… Non, je n’ai pas de compte Facebook, et pour une raison bien plus simple que toutes les autres susmentionnée, et que pourtant mes interlocuteurs ont bien du mal à comprendre : c’est un service qui ne me servirait strictement à rien. J’ai déjà raconté dans un précédent billet que je n’ai pas pour habitude de donner des nouvelles, pas de nouvelle bonne nouvelle. Si d’aventure un jour je suis mourant, je prendrais la peine de vous prévenir, mais d’ici-là les chances sont minces puisqu’au contraire, j’aime qu’on ait pas de nouvelle de moi.

Partant de là, un réseau social qui permet à pratiquement tout le monde de savoir ce que je fais n’est franchement pas fait pour m’intéresser ; ce blog vous en dit déjà pas mal, si vous voulez en savoir plus, me contacter n’est pas particulièrement difficile pour peu que vous cherchiez un peu. De mon coté, si je veux joindre quelqu’un, je prend la peine de chercher un peu ; je suis encore en mesure de contacter en moins d’une heure 90% des gens que je connais, les 10% restant étant des gens avec qui je n’ai eu aucun contact depuis des années et donc pour qui il me faudra un peu plus de temps.

Lily of the valley

Lily of the valley

Donc le contact avec les «amis» (si on peut parler d’amitié avec quelqu’un à qui on a pas adressé un mot en six ans) n’est pas le problème. Pas plus que «partager mes dernières photos de soirées» comme cité ironiquement en introduction. Déjà parce que généralement, les gens à qui je communique mes photos de soirées, et bien ils y étaient, aux soirées ; c’est donc des gens que je connais bien, et à qui je passe les photos par clé USB le lendemain. Au début, quand je faisais des photos médiocres (qui a dit TRÈS médiocres ?), j’avais déjà un site internet personnel sur lequel je les publiais les jours suivant l’occasion ; comme les photos étaient pourries, les réduire violemment ne posait pas de problème. Maintenant que le Reflex me permet de faire de (relativement) bonnes photos, c’est déjà moins sympa de les réduire ; mais de toute façon, la clé USB fonctionne chez tout le monde. Pour les autres photos, j’ai depuis plusieurs années un DeviantArtAllez, encore un peu d’auto-promo : [url]http://keltan.deviantart.com/[/url] sur lequel je publie toutes mes photos dignes d’intérêt, sous une licence que je choisis, Creative Commons en l’occurrence. Cela permet à tout le monde de les voir, de les re-utiliser, commenter, etc. Bref, pas besoin de Facebook pour ça non plus.

Du coup, quel intérêt présent Facebook pour moi ? aucun, en effet, et je me demande si le fait d’avoir les connaissances accessoires me permettant de créer de tout pièce et d’héberger moi-même mes sites n’a pas considérablement réduit l’impact qu’a Facebook sur ma pratique d’internet. Si je peux me créer des pages personnels à volonté, installer des galeries de photos, des blogs, tout ça sur ma propre machine et en autorisant un accès extérieur, ajoutant à ça une galerie Deviant pour les contenus photos les plus intéressant, quel besoin d’un service social, même s’il peut faire les mêmes choses ? J’ai beau chercher, je ne vois pas en quoi cela me manque, n’en déplaise à ceux qui s’en étonnent 😉

[refs]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*