St Valentin à la bretonne

Et oui, comme quoi, tout arrive.

...

...

Aujourd’hui (enfin, dimanche, mais on va faire comme si) visite de Crozon. Après le concert d’hier soir (donc samedi soir en fait, si vous suivez bien) le réveil est un peu difficile, et paradoxalement je suis le premier debout à 8h30… le temps que tout le monde émerge, que je boive mes 3 café du matin, qu’on papote du concert, qu’on transfert, échange et regarde les photos et vidéos, il est déjà 11h30 quand on prend la route avec Mathieu après une pause ravitaillement essence. C’est raté pour la domination du monde, on verra ça demain.

On commence par un petit arrêt à Locronan pour acheter quelques bières, obligé. Mathieu prend une Lancelot pour lui, et une Ar-Men blanche pour Sophie ; je me décide pour une Kerzu, une stout brassée à Huelgoat qui se révèlera fort bonne. On repart, un peu au hasard des petites routes de la presqu’île de Crozon. Petite balade à l’anse de Rostellec pour faire des photos au cimetière de bateaux, un bon résultat dans l’ensemble… mais c’est pas mal nuageux, et ça caille un peu. Bon, pas grave, on a suffisamment à voir !

Batterie de Cornouaille

Batterie de Cornouaille

C’est sous ce même ciel nuageux qu’on fait le tour de la presqu’île de Roscanvel, brève halte à la pointe des Espagnols pour admirer la vue sur Brest, et on poursuit jusqu’à la batterie de Cornouaille[1]. J’étais déjà venu en août avec Papa et Nicolas, c’est l’occasion de revoir un peu le coin et de faire quelques photos. En plus la marée est basse, j’ai pu descendre dans l’une des fosses de tir qu’il y a devant la batterie et de là avec quelques efforts rejoindre les salles dessus la plate-forme, pour ressortir par l’escalier sur le côté. Un monument historique intéressant à voir.

Étape suivante : les lieux de tournage du Livre V de Kaamelott[2], qui ont l’avantage d’être situés dans des coins très sympa. En premier, Camaret-sur-Mer et son môle-phare, juste à côté de la chapelle Notre-Dame-de-Rocamadour et de la Tour Vauban, et où ont été tournées les scènes… du phare. Le ciel s’est dégagé, on a maintenant du vent et du ciel bleu parsemé de nuage, c’est tuot de suite plus agréable malgré le froid. D’ailleurs on passe faire un tour vers la pointe du Toulinguet pour voir un peu de loin les Tas de Pois dans les rais de lumière qui traverse les nuages.

Pointe de Pen Hir : les Tas de Pois

Pointe de Pen Hir : les Tas de Pois

Au passage, on a eu Sophie au téléphone, elle arrive demain dans la journée ; comme elle ne va pas faire 8h de train aller-retour pour juste une nuit à Vannes, Mathieu va écourter son séjour et partir le lendemain matin la retrouver à Paris. La pointe de Pen Hir est toujours aussi belle et sauvage, et encore plus impressionnante avec la lumière en cette fin de milieu d’après-midi. Passage rapide sur les trois lieux de tournage, et photos du paysage magnifique entre les différentes pointes, le spectacle est au rendez-vous face à l’à-pic de pas loin de 80m où se trouve le monument de la seconde Guerre… Il commence à faire fin, on décide d’aller acheter un kouign-amann, Mathieu n’y a jamais gouté, ça tombe bien ! La biscuiterie de Camaret, parait-il le meilleur kouign-amann de Bretagne, c’est prometteur ! Hésitation, est-ce qu’on le mange sur la plage de la Palue où au cap de la Chèvre ? bon, je rate la route de la plage, va pour le cap.

Vue du cap de la Chèvre

Vue du cap de la Chèvre

Et grand bien nous en a pris, la vue est juste sublime. Dégustation de pâtisserie au sommet du cap de la Chèvre face à la mer et ce soleil qui explose derrière les nuages, c’est simplement magique. Je ne sais pas si comme Mathieu le déclare avec des trémolos dans la voix c’est romantique pour une St-Valentin entre mecs, mais en tout cas ça valait largement le détour ! même le froid qui ne s’améliore pas ne peut entacher la beauté du moment.

Mais bon, c’est pas tout ça, mais il reste encore la plage de la Palue à voir… bon, c’est pas pour tout de suite vu que je me plante de route et qu’on est parti pour 3km dans des chemins de terre qui mènent on ne sait où… ahem. Et quand finalement on prend la bonne route, on se gare au parking 300m au-dessus de la plage. Bah oui, je savais pas qu’on pouvait continuer plus bas… re-ahem. Mais encore une fois, ça valait le coup, car de toute façon la marée est haute, et très haute, donc on ne peut pas vraiment faire grand chose à part la regarder monter encore un peu plus dans le ciel qui rosit et tourne au bleu nuit puis au noir. Une photo souvenir, et on regagne la voiture pour rentrer à la maison après cette journée bien remplie !

[ref]:1: vous ne savez pas ce que c’est ? ça tombe bien, je viens d’écrire un article là-dessus sur Wikipédia 😎 –> [url=http://fr.wikipedia.org/wiki/Batterie_de_Cornouaille][clic][/url]
:2: les épisodes 42, 43 et 44 du Livre V ont été tournés à Crozon : [url=http://keltan.deviantart.com/gallery/#Kaamelott][clic][/url] – [url=http://onenagros.free.fr/forum/viewtopic.php?pid=53396#p53396][clic][/url]
[/ref]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*