Étape 11 : Ste-Eulalie-en-Born − Contis-Plage

J’ai plutôt bien fait de me replier sous la tente à côté des tribunes, à 6h pétante ce matin, réveil en fanfare par… l’arrosage automatique de la pelouse !!! J’aurais du me douter qu’elle était arrosée, vu la taille et la densité de l’herbe… je n’ose même pas imaginer le réveil par un puissant jet d’eau en pleine poire, ni l’été du matériel après pareil douche… La pire décision de con du voyage, sans aucun doute.

Bon, à 8h30 je peux me mettre en route après un léger petit déjeuner à base de lait et de céréales? J’ai bien trop avancé hier, il ne me reste qu’à peine une trentaine de kilomètres à parcourir pour rejoindre Contis-Plage, j’y suis à 10h30… Vraiment une erreur stratégique de venir ici, j’aurais du passer plus dans les terres. Tara est déjà au travail et je passe la voir, comme elle fini à 18h j’ai plus de 7h à tuer… Je fais rapidement le tour de Contis, typiquement le style de coin que je déteste, une ville-plage blindée de touriste et sans réel intérêt apparent… Je choisis d’aller plutôt à St-Julien-en-Born, à huit kilomètres dans les terres, pour trouver un coin plus accueillant.

Contis-Plage

Contis-Plage

Je ne sais toujours pas ce que je fais demain. Une part de moi est très mal à l’aise ici et veut sauter dans le premier train pour rejoindre bien vite ma douce Bretagne, et l’autre part est immensément satisfaite de ce voyage malgré les quelques points noirs venant principalement de la saison. Les 85km pour atteindre Anglet ne m’enchantent pas vraiment, surtout qu’il va falloir traverser en fin de journée des coins comme Hossegor, Capbreton et bien d’autres coins ultra-touristiques qui ne m’attirent pas du tout. J’envisage fortement de tricher et couper plein est jusqu’à Morcenx pour prendre le train jusqu’à Bayonne. C’est triché, c’est sur, mais c’est aussi le plus pratique… On verra demain, suivant le temps et la motivation. Le parvis de l’hôtel de ville me permet de me poser un peu à l’ombre pour lire et faire une brève sieste, puis de même avec le petit parc derrière l’église. Je reprends la route à 17h pour rejoindre Tara, avec un bon vent de face qui me ralentit plus que souhaité.

Après une douche, petite soirée entre discussions avec Tara et sa mère, balades au bord de l’eau et en ville pour aller commander des pizzas et repas. Très sympa encore une fois !

Et je ne sais toujours pas ce que je fais demain.

[url=http://tinyurl.com/32pjnce]Total, 30 km[/url] (je ne suis pas passé par Bias, en réalité il y a une piste cyclable de Mimizan-Plage jusqu’à Contis)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*