Étape 3 : St-Père-en-Retz − Commequier

Départ plus tard que prévu, la nuit a vraiment été bonne. 9h, on s’engage sur les dépertementales qui nous ramènent sur la côte : sur le conseil de Bastien on suit Chauvé, Arthon-en-Retz et finalement Bourgneuf-en-Retz ; pas forcément passionnant, mais ça roule et c’est tant mieux. Brève pause au port du Collet pour manger un chausson aux pommes et nous nous lançons le long des digues du marais breton. Mauvais choix, elles sont en cours d’élévation apparemment… plusieurs heures à alterner petites routes pourries et chemins de chantier tout en terre et gravas… passage vraiment peu agréable, on est content d’atteindre enfin Beauvoir-sur-Mer.

Le marais vendéen

Le marais vendéen

À nouveau la désormais traditionnelle longue pause de mi-journée pour manger et faire la sieste pendant les grosses chaleurs, on repart pourtant trop tôt à 15h30, ça cogne bien dur. Départementale jusqu’à St-Gervais, puis petite route très jolie à travers les marais : St-Urbain, Sallertaine qui laissera une grande impression, très joli patelin, Soullans… Ah non, Challans ?!? Oups… erreur d’aiguillage. La direction est mal indiqué à Sallertaine, le panneau indiquant «tout droit» devait en fait se lire «à droite toute»… Légère galère pour trouver la sortie de cette ville, on prend la route des Sables, puis à gauche pour atteindre Commequier par les petites routes, mais non, on revient sur la même route des Sables. Décidément, l’orientation et nous aujourd’hui…

Mais on arrive finalement à Commequier, au terme d’une étape un peu plus longue que prévu, et l’accueil génial de Benjamin et Noémie compense largement les légères déconvenues de la route. Soirée pizzas, musique et discussions, nuit paisible sur le canapé du salon.

[url=http://tinyurl.com/2unegqj]Total, 80 km[/url]

Une réflexion au sujet de « Étape 3 : St-Père-en-Retz − Commequier »

  1. Pas étonnant l’orientation chaotique dans ce secteur. C’est un dédale incroyable dans ce joli mais pénible marais. Pour te rassurer j’ai parcouru un petit aller-retour Beauvoir – Fromentine – Beauvoir sur des chemins broussailleux aussi large qu’un vélo (mais sans sacoches)…

    Et oui je compte commenter tous tes articles 😉

    Aymeric.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*